Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prévessin-Moëns, une commune pour tous

La politique de sécurité à Prévessin-Moëns

Plusieurs d'entre nous, d'entre vous, ont subi un ou des cambriolages. Ce fléau national n'épargne pas le Pays de Gex, qui, avec son niveau de vie élevé, attire les malfaiteurs. Dans notre commune, le type d'habitat – prédominance de zones pavillonnaires – rend particulièrement difficile la surveillance : cependant celle-ci, assurée soit par la police municipale, soit par la gendarmerie dans le cadre de l'opération «vacances tranquilles» qui connaît un succès grandissant. Le tract édité par la mairie, pour des mesures simples de prévention, a été cité en exemple lors des réunions régulières du CISPD*, où nos représentants (élus et police municipale) rencontrent ceux d'autres communes et les diverses autorités. La technologie a certes sa place dans l'arsenal sécuritaire, et ne doit pas être exclue : encore faut-il que sous la forme actuelle de caméras, elle soit placée à des endroits utiles, et que les enregistrements soient effectivement utilisés. Ces équipements servent trop souvent à justifier la réduction des effectifs humains : or ces derniers ont montré leur efficacité dans le domaine de la prévention et de la dissuasion. Notre police municipale (3 agents) est appelée à se développer encore ; sa proximité avec la population et la diversité de ses missions en font un élément essentiel du bien vivre.

Justement, parlons de la diversité de ses missions ; outre la tranquillité des citoyens évoquée plus haut, la police municipale mène des enquêtes administratives, s'occupe des chiens errants, des véhicules épaves, des sorties d'écoles... et a passé en 2013 des dizaines d'heures à effectuer des contrôles routiers, grâce au radar mobile acheté par la commune.

Ces derniers, joints aux séries de comptage, servent à mesurer le nombre effectif de conducteurs dépassant les limites, et à donner des chiffres objectifs de vitesse. Ils donnent des indications précieuses pour des aménagements de sécurisation de la voirie : coussins au milieu de la chaussée, rétrécissements, etc sans compter les pistes piétons/ cycles en site propre.

Enfin, notre commune héberge les sapeurs-pompiers (professionnels et volontaires) du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours), établissement public chargé de la sécurité civile, dont J-P Laurenson est membre du Conseil d'Administration.

S'appuyer sur des chiffres justes et des analyses objectives,(http://prevessinmoensunecommunepourtous.over-blog.com/2014/02/chiffres-et-usage-des-chiffres.html) faire face avec tous les partenaires à la réalité, être actifs sur le terrain, voilà nos choix.

Un complément de lecture intéressant sur le sujet et sur la complexité du problème !

http://www.lemonde.fr/municipales/article/2014/01/24/nice-souriez-vous-etes-filmes_4352555_1828682.html


---------------------------------------------------------------------------------------------------

*CISPD : Conseil intercommunal de Surveillance et de Prévention de la Délinquance

Published by Equipe Laurenson - - Sécurité, Social, Bilan & perspectives

commentaires

Prévessin&Cie 20/03/2014 17:04

Questions à 1000 euros: à quoi servent les radars si les policiers ne sont pas en mesure de dresser des PV aux contrevenants ? A quoi servent donc les statistiques y relatives en dehors de fixer des objectifs - par ailleurs, évidents et connus sur le plan national - de limites de vitesse? Consécutivement: pourquoi les policiers perdent-ils leur temps précieux à faire des statistiques qui ne servent à rien ?..Leurs compétences ne pourraient-elles pas être mieux utilisées ? Où pouvons-nous consulter les résultats de ces mesures statistiques? Ont-ils été diffusés à la population? Et, cerise sur le gâteau, combien nous ont coûté ces radars, à nous, contribuables ? Merci pour tous vos éclairages .

Equipe Laurenson 21/03/2014 11:36

Les policiers dressent des PV aux contrevenants : 341 en 2013. Vous l'ignorez sans doute parce que vous n'avez jamais été verbalisé ce dont nous vous félicitons.
Les statistiques servent entre autres à répondre aux citoyens qui s'interrogent sur l'emploi de leurs deniers. Mais le rôle du radar est également dissuasif.
Le radar a coûté 5800€.

En Bref

La liste « Prévessin-Moëns, une commune pour tous » a eu, lors des élections de mars 2014, 6 représentants élus au conseil municipal. Ce groupe minoritaire est composé de Jean-Paul Laurenson, Laurence Beronja, Rémy Suss, Mady Kung, Nathalie Prindezis et Mario Cerami. Ces élus et les membres de leur liste sont motivés par l'action de proximité et la recherche de l'intérêt général.

 

Les six élus minoritaires

Conseillers de la liste Prévessin-Moëns, une commune pour tous

 

Ø  Jean-Paul Laurenson, Maire honoraire

Ø Mady Kung

Ø Remy Suss

Ø Laurence Beronja

Ø  Mario Cerami

Ø Nathalie Prindezis

Hébergé par Overblog